Voilà un espace convivial où les désireux de partager autour de la Parole de Dieu pourront se donner rendez-vous, faire connaitre leurs témoignages ou lire ceux des autres.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le ciel, la réalité véritable

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maxime petit christ
SuperAnge
SuperAnge
avatar

Masculin Nombre de messages : 477
Age : 26
Ma localisation : Bassin d'Arcachon
Date d'inscription : 03/05/2017

MessageSujet: Le ciel, la réalité véritable   Jeu 4 Mai 2017 - 20:38

Je vous partage quelque chose que j'ai déjà partagé sur facebook, à lire vraiment lentement, oui c'est lourd mais c'est vraiment une base très précieuse qui évite beaucoup d'incompréhensions. Soyez édifiés, que nos yeux s'ouvrent toujours plus sur Jésus, bonne lecture. Smile
----
De Genèse à Apocalypse, l’Ecriture s’exprime à travers deux angles de vue, deux perspectives, parfois opposées, parfois complémentaires. Et c’est à cause de la méconnaissance de ces deux perspectives que les Écritures sont si mal comprises. La distinction nette entre ces deux dimensions est FONDAMENTALE pour une foi stable. De cette compréhension peut découler une vie qui ne dépend plus d’aucune circonstance, mais une vie qui dépend seulement de la Parole de Dieu, en tout lieu, en toute épreuve, et cela permet aussi une foi fermement positionnée dans le “tout accompli”.

Deux perspectives donc, soit deux langages - un d’en haut, céleste, spirituel - et un d’en bas, terrestre, charnel.

> Genèse 1:1 - Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre.
Nous allons voir que l’Ecriture ne nous parle pas ici du ciel bleu et du sol sous nos pieds, mais bien de deux dimensions, deux réalités.
> Esaïe 66:1 - Ainsi parle l'Eternel : Le ciel est mon trône, Et la terre mon marchepied.
Le ciel est la réalité dans laquelle Dieu règne, sa volonté y est donc pleinement établie, c’est pourquoi Jésus dira dans sa prière : “que ta volonté soit faite sur la terre COMME AU CIEL”. Il prie que ce qui est au ciel soit de même sur la terre. Autrement dit, que la terre soit le reflet du ciel, que toute la terre soit à l’image de Dieu. Autrement dit encore, que la terre se synchronise avec le ciel, que la dimension d’en bas se superpose parfaitement à la dimension d’en haut.

Jésus de Nazareth nous a rendu le témoignage d’une autre réalité, d’un autre monde, d’un royaume céleste. Non pas une destination future et lointaine, mais une réalité bien présente (Luc 17:20-21). Bien présente certes, mais VOILÉE par la chair, inaccessible à l’intelligence humaine, cachée par la réalité que nous percevons au premier abord, qui n’en est qu’une vieille copie abîmée par le péché. Et c’est parce que cette réalité dépasse notre entendement que Jésus nous en a parlé par des paraboles, en utilisant des images de la réalité que nous connaissons. C’est pourquoi il dira aussi à Nicodème dans Jean 3:12 : “Si vous ne croyez pas quand je vous ai parlé des choses terrestres, comment croirez-vous quand je vous parlerai des choses célestes ?”  Nous comprenons par là que les choses du ciel ne peuvent être saisies si nous ne saisissons pas d’abord le vrai sens des choses de la terre.

Car les choses de la terre préfigurent des choses du ciel :
> 1 Corinthiens 15:46 - Mais ce qui est spirituel n'est pas le premier, c'est ce qui est animal/naturel ; ce qui est spirituel vient ensuite.
Plus précisément les choses de l’Ancienne Alliance n’était que l’ombre des choses de la Nouvelle.
> Colossiens 2:16 - Que personne donc ne vous juge au sujet du manger ou du boire, ou au sujet d'une fête, d'une nouvelle lune, ou des sabbats : 17 c'était l'ombre des choses à venir, mais le corps est en Christ.
Le CORPS, c’est à dire ce qui est concret, l’objet palpable, réel, se trouve en Christ qu’on ne voit pas, et ce que nous voyons par nos yeux de chair n’en est que l’ombre. Pire encore, ce que nous voyons est pour la plupart du temps un MENSONGE.

Jésus a dit : “Je suis la vérité”. Conclusion, tout ce qui n’est pas Jésus-Christ n’est pas la vérité, quand bien même je vois, je ressens, je touche, si ce n’est pas Jésus, ce n’est pas la vérité. Le chrétien doit renouveler son intelligence (Romains 12:2) pour commencer à penser SELON LE CIEL, car c’est sa nouvelle réalité, dans laquelle les mots n’ont pas la même définition qu’ici bas. Dans le ciel, la vérité n’est pas un concept, ce n’est pas quelque chose, c’est quelqu’un ! Ce principe doit être enraciné dans nos mentalités, et nous devrions nous appliquer à chasser la moindre pensée qui viendrait à nous en faire douter. Et cela va très vite, c’est très subtil. La moindre épreuve vient confronter la Parole et hop, les raisonnements arrivent: “Ah peut-être que la Parole ne dit pas vraiment ça, peut-être que c’est symbolique, peut-être que Dieu a permis, peut-être qu’il ne croit pas assez pour être guéri...”
Nous ne comprenons pas toujours tout, mais une chose est sûre pour nous, la Parole est la vérité, Jésus-Christ est la manifestation parfaite de la volonté de Dieu pour les hommes, alors ne discutons pas la Parole lorsque nos expériences n’y sont pas conformes. C’est ma vie qui doit se conformer à la Parole et non l’inverse.
Il y a des choses qui sont clairement établies par la Parole de Dieu et pourtant nous passons notre temps à raisonner selon la terre comme monsieur tout le monde, car nous ne sommes pas enseignés à nous positionner dans la réalité d’en haut par le moyen de la foi, et donc nous continuons à nous faire ballotter par les temps et les circonstances de la terre. Tandis que le ciel ne bouge pas, il est fixe, stable, éternel, et surtout, surtout, le ciel est CENTRÉ SUR JÉSUS-CHRIST (Le/la corps/réalité est en Christ).

TOUT gravite autour de Lui, tout subsiste en Lui, rien de ce qui a été fait n’a été fait sans Lui. La vie éternelle, c’est de Le connaître Lui. La volonté de Dieu pour l’homme, c’est qu’il soit en communion avec son Fils, rien d’autre. C’est pourquoi l’Ecriture témoigne de Lui. Si Jésus-Christ n’est pas le fruit de ma méditation de l’Ecriture, alors ma méditation est vaine.
Il est la réalité du chrétien, je dois devenir aveugle à ma réalité pour ouvrir mes yeux sur la sienne (Jean 9:41), c’est en Lui que je dois placer ma foi, en sa Parole. Ce qu’il a dit, c’est ce qui est, même si je ne le vois pas encore. “Par ses meurtrissures, nous avons été guéris.” C’est clair non ? Pourtant dès que je vois le contraire, je commence à raisonner sur cette parole qu’un enfant de 5 ans peut comprendre... Plutôt que de me positionner fermement dans la foi au Fils de Dieu qui a tout accompli, “maladie tu es un mensonge, la Parole de Dieu est la vérité, point !” Tel est le bon combat DE LA FOI. (1Tm 16:12)

2 Corinthiens 5:17 > En Christ je suis une nouvelle créature, je ne le VOIS PAS encore, mais C’EST FAIT.
Hébreux 2:8 > TOUTES CHOSES ont été soumise à Christ, cependant nous ne VOYONS PAS encore que tout Lui a été soumis.
Dans le ciel tout est fait, ce qui prend du temps c’est le passage de l’invisible au visible. Je SUIS une nouvelle créature, je fais parfaitement UN avec Christ en esprit, il vit en moi dans toute sa plénitude, mais il a maintenant besoin d’être FORMÉ en moi. Mon âme, mon intelligence, ma mentalité, a été éduqué par le vieil homme qui est mort avec Christ, c’est cela qui doit être transformé à son image. Mais dans l’esprit c’est fait. Je suis comme Christ (1Jean 4:17), mais cela ne se voit pas encore. Tout comme la graine cachée sous la terre contient tout le potentiel de l’arbre, il faut du temps pour qu’elle grandisse jusqu’à devenir une petite pousse visible et porter du fruit.

LA MAISON DE DIEU

Sans transition, voyons la maison de Dieu. Quelle est la véritable maison de Dieu ? Tout chrétien avec le minimum de connaissance sur l’Evangile sait normalement que son corps est le temple du Saint-Esprit. Pourtant beaucoup ont encore ce sentiment d’avoir un rendez-vous avec Dieu spécialement quand ils vont dans un lieu spécifique... Et leur vie est alors en contradiction avec leur confession.
Si je crois que la maison de Dieu est un bâtiment, alors ma conception de la maison de Dieu est terrestre, et ma conception du service le sera aussi. Puisque le service est lié à la maison. Dans ce cas je vis encore dans l’OMBRE. Alors que la réalité est céleste.

Le temple de Dieu dans l’Ancienne Alliance n’était que l’ombre du véritable, qui est du ciel. Le tabernacle, un temple portable, un temple qui BOUGE avec le peuple... Où le peuple allait, là était l’Esprit. Le temple de Salomon, tas de pierres dont Jésus a prophétisé la destruction (Matthieu 24)...
L’Eternel avait annoncé à David qui bâtirai le vrai temple (1 Chronique 17). Un fils de David, fils de Dieu, dont le règne sera éternel. Seul Jésus-Christ correspond à ce profil. Il est le vrai bâtisseur, le bâtisseur du ciel qui a bâti une maison spirituelle, faite de pierres vivantes (1 Pierre 2:4-5 ), qui s’édifient mutuellement sur la pierre de fondement, la révélation que Jésus de Nazareth est le Christ (Matthieu 16:13-18). La véritable maison du Dieu vivant, c’est toi, c’est moi, en qui habite corporellement toute la plénitude de la divinité (Colossiens 2:9-10). Là où je vais, Dieu va, là où je bouge, l’Esprit bouge. Ainsi je ne sers plus Dieu dans un espace-temps fixe, je le sers en tout temps, où que je sois, quelque soit ma situation, quelque soit mon travail, je ne suis plus limité en rien, je peux servir Dieu partout, en offrant ma vie comme un sacrifice spirituel, dont les sacrifices de l’Ancienne Alliance n’était encore que l’ombre. EN CHRIST, je suis le temple, je suis sacrificateur, je suis un sacrifice. Je fais mourir mes raisonnements pour adopter la pensée de Christ, je renonce à ma réputation pour glorifier son nom, je partage ma révélation de Christ pour édifier son Corps, etc.

LA VILLE DE DIEU


Jérusalem, la fameuse ville sainte, les juifs, le fameux peuple élu. Mais de quelle Jérusalem parle t-on ? Et de quel peuple élu parle t-on ? Et oui car s’il y a un temple terrestre et un temple céleste, alors il y a aussi une ville d’en bas et une ville d’en haut, ainsi qu’un peuple charnel et un peuple spirituel.
Galates 4 : 21 Dites-moi, vous qui voulez être sous la loi, n'entendez-vous point la loi ? 22 Car il est écrit qu'Abraham eut deux fils, un de la femme esclave, et un de la femme libre. 23 Mais celui de l'esclave naquit selon la chair, et celui de la femme libre naquit en vertu de la promesse. 24 Ces choses sont allégoriques ; car ces femmes sont deux alliances. L'une du mont Sinaï, enfantant pour la servitude, c'est Agar,- 25 car Agar, c'est le mont Sinaï en Arabie,-et elle correspond à la Jérusalem actuelle, qui est dans la servitude avec ses enfants. 26 Mais la Jérusalem d'en haut est libre, c'est notre mère; 27 car il est écrit : "Réjouis-toi, stérile, toi qui n'enfantes point ! Éclate et pousse des cris, toi qui n'as pas éprouvé les douleurs de l'enfantement ! Car les enfants de la délaissée seront plus nombreux Que les enfants de celle qui était mariée."
Il y a donc bien une alliance d’en bas et une alliance d’en haut, avec chacune une ville, préfigurées par deux femmes, Agar et Sarah.
Première chose Paul nous dit que la Jérusalem d’en haut est notre mère... Une ville qui est une mère, hmm étrange... La Bible Martin dit “mère de tous”. Tiens cela me rappelle une certaine femme qui a été appelée mère de tous les vivants (Gen 3:20)... Mais lesquels vivants ? Terrestre ou céleste ? La “vie” selon les hommes n’est pas la vie selon Dieu...

Ensuite Paul nous cite Esaïe 54 (Galates 4:27), qui parle à propos de cette ville. "Réjouis-toi, stérile..." Une ville qui a des sentiments, qui accouche qui doit allonger ses cordages... zut maintenant c’est une tente !.. Esaïe ne parle évidemment pas de choses terrestres, il prophétise, il parle sous l'inspiration du Saint-Esprit, dans un autre langage, il nous parle de la réalité d’en haut par des images d’en bas.

Tout comme l’a fait Jean qui a été ravi en ESPRIT pour écrire le livre d’Apocalypse (qui signifie révélation, dévoilement) :
Apocalypse 19 : 9 Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes remplies des sept derniers fléaux vint, et il m'adressa la parole, en disant : Viens, je te montrerai l'épouse, la femme de l'agneau. 10 Et il me transporta en esprit sur une grande et haute montagne. Et il me montra la ville sainte, Jérusalem, qui descendait du ciel d'auprès de Dieu...
L’ange dit je vais te montrer la femme de l’agneau, et il montre la ville... Si je ne comprend pas ce langage, ce principe des deux réalités, je risque d’attendre encore longtemps une ville qui va nous tomber sur la tête. Voyez à quoi Jésus compare ses disciples dans Matthieu 5:14...
Ces choses sont à méditer si vous ne voyez toujours pas, relisez ces passages lentement, comme des enfants. Une fois que l’on commence à saisir le langage des prophètes, qui est le langage de l’Esprit, les Écritures deviennent bien plus clair, et nos yeux s’ouvrent encore plus sur Christ comme étant le centre de tout.

----


C’est un sujet très vaste tellement il est fondamental et tellement il est transposable dans bien des aspects, je m’arrête là j’ai rédigé tout ça un peu au feeling.

En conclusion croyez, croyez, croyez, la Parole est une réalité à part entière, et elle est plus digne de confiance que n’importe qui ou quoi. “Recherchez les choses d’en haut, là où Christ est assis” (Col 3:1) autrement dit où VOUS êtes assis vous aussi (Ep 2:6). Vous êtes d’en haut, vous n’êtes pas d’ici, parlez le ciel, pensez le ciel, dévoilez le ciel, témoignez de cette réalité, de ce Christ, en qui toute forme de souffrance n’existe plus, en qui la mort même ne règne plus, en qui tout manque quel qu’il soit est comblé.

Il est la vérité, le chemin et la vie, que nos yeux s’ouvrent sur Lui. Smile
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/maximep91
Adriel
SuperAnge
SuperAnge
avatar

Masculin Nombre de messages : 557
Age : 24
Ma localisation : Allemagne
Date d'inscription : 11/06/2017

MessageSujet: Re: Le ciel, la réalité véritable   Lun 12 Juin 2017 - 20:28

Merci pour ce précieux partage.
Fixons notre attention vers les choses du ciel car la chair est périssable alors que l'esprit ne l'est pas.
Dieu nous appelé à être ses enfants, et les enfants sont au près de leur Père, tout comme les brebis sont auprès du berger. Si le berger est loin les brebis sont perdus, alors le troupeau doit se diriger vers la Lumière Éternelle, source de toute vie et de toutes réalités.

Paix sur toi !
Revenir en haut Aller en bas
 
Le ciel, la réalité véritable
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le véritable camembert.. communiqué
» Sky my husband = Ciel mon mari ?
» 2 lune dans le ciel le 27 aout 2009 ?????
» Jessica Cox touchant le ciel
» Une terrible réalité relayée par le BBC :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Jeunesse Chrétienne :: LA PAROLE ETAIT AVEC DIEU... ET LA PAROLE ETAIT DIEU. :: Exhortations-
Sauter vers: