Voilà un espace convivial où les désireux de partager autour de la Parole de Dieu pourront se donner rendez-vous, faire connaitre leurs témoignages ou lire ceux des autres.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Aimer plus un inconnu qu'un proche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaori91
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 1292
Age : 32
Ma localisation : Ile de France
Mon emploi/loisirs : écriture, lecture, dessin, chant
Mon humeur : La joie de l'Eternel est ma force !
Date d'inscription : 01/08/2007

MessageSujet: Aimer plus un inconnu qu'un proche   Ven 11 Sep 2009 - 13:05

Je suis inspirée aujourd'hui!

Je réfléchissais dans le train (vu le nombre d'heures que j'y passe, j'ai tout mon temps ^^)
Je me disais: C'est quoi ne pas aimer quelqu'un? En fait, ce n'est pas l'autre qu'on n'aime pas, c'est plutôt ce qu'il représente pour nous, ce qu'il nous renvoie...une fois qu'on lui enlève ou ajoute un attribut, on peut l'apprécier ou ne pas l'aimer. C'est purement humain.

On part du principe que nous sommes tous des êtres humains. Vous êtes ok? lol
En général nous sommes supers agréables avec des inconnus et exécrables avec nos proches. Pourquoi? Ce n'est pas qu'une question de familiarité.

Je me suis posée la question, et je pense que c'est parce qu'un inconnu (qui ne nous a donc jamais fait du mal), ne nous renvoie que quelque chose de neuf. On pourrait assimiler l'inconnu à un tableau blanc, sur lequel nous y inscrivons (au sens figuré) tout ce que nous aimons, dès la première approche. Et dans notre esprit humain, inconsciemment, nous y inscrivons des choses qui nous plaisent, nous apposons nos idéaux sur les inconnus que nous rencontrons, ce qui nous permet tout de suite d'être les plus agréables possibles, de leur offrir notre plus beau sourire, de nous baisser pour ramasser leur porte-feuille qui a malencontreusement glissé, bref, de faire bien des choses pour eux alors que nous ne les connaissons pas.
Mais ce principe ne fonctionne pas autant lorsque l'apparence de l'inconnu nous déplait. Pourquoi? Parce que nous jugeons à l'apparence, et que certaines apparences peuvent nous sembler repoussantes ou inquiétantes, même si l'inconnu en question ne nous a même pas encore adressé la parole. Nous pourrions nous en écarter dans la rue ou le regarder de manière agressive ou désagréable alors qu'il ne nous a rien fait, a priori. Pourquoi? Parce qu'il nous renvoie à quelque chose que nous n'aimons pas, de mauvais souvenirs, des mauvaises impressions passées, un "ressenti". Voir un père corriger son enfant publiquement peut éveiller chez une personne qui a été battue dans l'enfance, quelque sentiment de haine envers ce papa qu'elle ne connait pas, jusqu'à la pousser à lui hurler dessus en l'accusant de violence sur mineur. Il s'agit d'un tableau resté gribouillé, dont les ressentis n'ont pas été effacés.

Il nous est facile d'être agressifs en paroles vis-à-vis de nos proches quand ceux-ci n'exigent de nous qu'un simple petit service: -"tu peux me passer le sel stp"? -"Oh sert-toi toi-même!!". Alors que nous étions prêts quelques heures plus tôt à aider l'individu du supermarché à porter ses courses trop lourdes jusqu'au coffre de sa voiture. Nous avions apposé sur notre tableau blanc que l'individu nous a semblé sympathique. Nos proches ne sont plus des tableaux blancs, mais des tableaux gribouillés de plein de "ressentis" différents qui se sont apposés durant toute une vie. Nos réactions vis-à-vis d'eux sont influencées par ces "ressentis". A nous de nous laisser influencer par Jésus-Christ, non par ce que nous renvoie une personne.

Or, quand quelqu'un nous blesse, il laisse des cicatrices en nous, il laisse des "ressentis" qui peuvent mettre du temps à disparaître, d'où la nécessité du Pardon.
Sans le Pardon, lorsque nous regardons la personne qui nous a blessé, nous ne voyons plus un simple être humain comme nous, nous y voyons un ressenti, une trahison, peu importe l'appellation, c'est en tout cas une douleur. La preuve, prenons une femme qui a fait serment d'épouser pour le meilleur et pour le pire l'homme qu'elle admire et qu'elle aime; cette même femme qui regarde son mari adultère 3 ans plus tard, ne voit plus le mari qu'elle aime. Elle voit par exemple sur le tableau (plutôt noir!) que représente son mari, les mots "trahison et manque de respect" qui ne sont en fait que des "ressentis". Pour que la vision d'amour soit rétablie, il faut que les ressentis que la femme a apposé sur le tableau blanc soient effacés. Il faut donc qu'il y ait un pardon...Désolée pour la longueur du post. J'espère que vous aurez tout lu et surtout tout compris!

_________________
"La Parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité" (Jean 1.14)
Revenir en haut Aller en bas
http://jeunesse-chretienne.exprimetoi.net/
 
Aimer plus un inconnu qu'un proche
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Roch Voisine - Comme j'ai toujours envie d'aimer
» Joli texte : "Aimer la main ouverte"
» parler de la mort d'un proche aux petits
» Appartement à louer proche de l'IUT
» 10 raisons de vous faire aimer le métro

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Jeunesse Chrétienne :: DISCUSSIONS DIVERSES :: Gérer ses amis, gérer ses amours-
Sauter vers: