Voilà un espace convivial où les désireux de partager autour de la Parole de Dieu pourront se donner rendez-vous, faire connaitre leurs témoignages ou lire ceux des autres.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Vivre seule ou attendre le mariage ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaori91
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 1278
Age : 31
Ma localisation : Ile de France
Mon emploi/loisirs : écriture, lecture, dessin, chant
Mon humeur : La joie de l'Eternel est ma force !
Date d'inscription : 01/08/2007

MessageSujet: Vivre seule ou attendre le mariage ?   Lun 30 Mai 2011 - 20:08

Voilà, j'aimerais solliciter votre avis sur l'affaire suivante. Je sais que chaque situation est différente, et qu'il n'y a pas de règle absolue qui doive s'appliquer à tout le monde, mais j'ai souvent entendu qu'il était préférable d'attendre d'être marié pour quitter le foyer parental (surtout quand on est une femme). A vrai dire, je songe à quitter le domicile familial, l'âge avançant, mais je ne veux pas le faire pour de mauvaises raisons. Je veux que cet acte soit le fruit d'une décision mûrement réfléchie, tout en suivant la sagesse divine.

Vos avis me seront précieux, même si le dernier mot appartient au Seigneur.

J'aimerais partir, d'abord pour raisons pratiques, sachant que j'habite à environ 1h40 de mon lieu de travail en train, et que ce serait judicieux de me rapprocher de Paris. (J'ai mon permis mais je déteste conduire, surtout les longues distances, et j'ai pas encore les moyens de tout dépenser dans l'entretien une bagnole. Je veux dire, si j'avais à choisir, je privilégierai un appart à une voiture mais c'est un choix).
Ensuite, parce que le lieu où je vis m'isole un peu de mes amis, qui vivent plus près de la capitale et qui font pas mal de sorties ensemble. Or comme c'est souvent des after-work (donc le soir), il arrive que je ne puisse pas y participer du tout, puisque ça me fait rentrer à des heures tardives à la maison. Certaines fois avec les travaux de trains, je peux même envisager de ne pas pouvoir rentrer du tout à cause des suppressions... et être privée de communion fraternelle me fait sérieusement envisager de déménager. Vous me direz peut-être: N'as-tu pas d'amis là où tu vis?
Si, et Dieu merci, j'ai une Eglise locale, des frères et des sœurs que j'aime. Mais les amitiés les plus profondes que j'ai pu développer vivent hélas dans d'autres villes.
J'ai aussi besoin d'autonomie en tant que personne. Rester tard chez mes parents me donne l'impression d'être infantilisée, et de ne pas prendre assez d'assurance. J'ai laissé ma chambre d'enfant en l'état, pensant que si je me mettais à la redécorer dans un style un peu plus adulte, cela voudrait dire que je ne suis pas prête d'en partir...!

Je reste d'autre part consciente qu'il y a un temps pour toute chose, et que Dieu Lui-même a préparé mon chemin. Je ne sais pas si vivre seule dans un appartement à mon goût est bon pour moi, ou s'il vaut mieux que je reste chez mes parents en attendant... le mariage?

Je ne voudrais pas non plus être tentée de mener une vie dissolue, en vivant seule, en admettant que j'entre dans une relation sérieuse en vue du mariage et que je gâche tout, en amenant mon bien-aimé dans mon appartement. Une intimité prématurée avec la personne qu'on aime peut s'avérer dangereuse. De plus, ma famille n'est pas encore convertie et j'ai crainte qu'en m'éloignant, je sois moins efficace pour les aider dans leurs besoins spirituels...

Pourtant apprendre à vivre seule serait peut-être bénéfique... ça me pousserait vraiment à prendre des temps privilégiés avec Dieu, sans avoir besoin de personne d'autre pour me combler. J'ai été dépendante affective à une période de ma vie.

Dans tous les cas, je mets ce sujet en prière. C'est très sérieux. Je ne peux m'empêcher de consulter les annonces d'appartement, depuis que je sais que mon évolution professionnelle est en cours et que si Dieu le veut, je pourrai gagner assez pour prendre mon indépendance d'ici l'année prochaine.

Pas de précipitation pour le moment. Merci de me conseiller Smile

_________________
"La Parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité" (Jean 1.14)
Revenir en haut Aller en bas
http://jeunesse-chretienne.exprimetoi.net/
Tenrou
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 988
Age : 31
Ma localisation : Midi-Pyrénées
Mon humeur : Attentif
Date d'inscription : 20/03/2010

MessageSujet: Re: Vivre seule ou attendre le mariage ?   Mer 1 Juin 2011 - 12:59

Bonjour Elodie,

Dans la Génèse on peut lire:

Citation :
C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair

Je pense qu'il est bénéfique, à tout homme et femme, de vivre en solitaire au moins une certaine période de sa vie. Car, humainement parlant, cela t'apprends tout un tas de choses qui peut être sont réalisées chez toi sans que tu ne t'en rendes compte (gestion de la maison, ménage, courses, comptabilité, plus les petites occupations de derrière minute).
Par exemple, moi j'ai vécu seul pendant 2 ans lors de mes études post-bac. Cela t'apprends pas mal. Mais attention, il ne faut pas s'isoler, comme tu le dis, pour de mauvaises raisons (prétexte de pouvoir voir un peu plus les amis, faire la fête etc).

Pour ce qui est d'amené un homme chez toi en vue d'un mariage, je te dirais simplement, que comme pour le fait d'avoir une relation sexuelle avant le mariage, c'est une décision qui se prend AVANT d'être confronté à la situation, car si tu ne la prends que sur le coup, tu as 99% de chance de succomber à la tentation. Après cela reste personnel, des chrétiens décide d'appliquer tout, d'autres un des deux points, d'autres aucun. Mais quelque soit la tienne, prend la avant... Et grave la bien dans ta mémoire et ton coeur afin de pouvoir la ressortir dans les deux cas de figure qui peuvent se présenter à toi: soit la tentation arrive et tu sors ta pierre gravée fièrement pour dire "non non", soit tu accomplis ce que tu désires, mais si de mauvaises conséquences en découle tu pourras sortir cette même pierre gravée pour dire "aie aie"...
Revenir en haut Aller en bas
Kaori91
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 1278
Age : 31
Ma localisation : Ile de France
Mon emploi/loisirs : écriture, lecture, dessin, chant
Mon humeur : La joie de l'Eternel est ma force !
Date d'inscription : 01/08/2007

MessageSujet: Re: Vivre seule ou attendre le mariage ?   Jeu 2 Juin 2011 - 19:54

Merci pour ton avis, Tenrou selon toi il est conseillé de vivre seul avant de se marier.

Mais dans le verset que tu as cité, ça ne veut pas forcément dire passer par la case "vivre seul". Je dirais même que ça encourage à se détacher de Père et Mère justement dans le but de s'attacher à quelqu'un d'autre (mariage).

Pour avoir connu l'avis de certaines personnes adultes et chrétiennes, j'ai souvent entendu dire que (surtout pour une femme) ce n'est pas convenable de quitter ses parents pour aller vivre seule, mais qu'il vaudrait mieux attendre de se marier et d’emménager avec son mari (je sais pas, c'est peut-être pour des questions de tenue morale, de vertu, de sécurité, voire plus simplement de tradition?). C'est quand même pas un principe biblique sauf erreur de ma part. Bien que lorsqu'on n'est pas suffisamment affermi en Christ, j'imagine que vivre seul peut être destructeur.

Bon, moi j'aime bien le fait d'attendre le mariage, parce que vivre seule ne m'enchante pas plus que ça pour être honnête. En fait le problème essentiel qui me pousse à écrire ce post, c'est que j'ai pas forcément envie de vivre en solo mais comme ma vie est étalée sur le territoire de l'ile-de-France, il serait bien que je recentre tout ça. Là j'ai l'impression d'être la "femme élastique".

Grandir c'est faire des choix, ça implique presque toujours des ruptures, se détacher de quelque chose pour s'attacher à autre chose. Je fais partie du groupe de louange de mon église locale. Si je déménage, je devrais probablement quitter ce groupe... pour gagner en trajet pour aller au travail.
Ou alors déménager quand même mais rester dans le groupe... mais me taper le trajet dans le sens inverse donc ça revient au même Rolling Eyes lol

De toute façon, j’écris ça mais je ne peux pas faire des choix sans consulter Dieu. N'empêche que ça fait du bien de vous partager tout ça.

Citation :
Mais attention, il ne faut pas s'isoler, comme tu le dis, pour de mauvaises raisons (prétexte de pouvoir voir un peu plus les amis, faire la fête etc).

Je ne suis pas fêtarde du tout innocent (pour de vrai). Je ne souhaite pas déménager sous prétexte de faire la fête la nuit ou mener une vie agitée (ce n'est pas mon tempérament). J'aimerais être impliquée dans mon groupe d'amis parce que je suis convaincue que les connaître participe à ma croissance. J'aimerais ne plus être privée de partager les événements qu'ils font ensemble, moi ça me parait être un "détail" important (c'est d'ailleurs avec eux que je suis partie en Espagne). Par exemple ils sont en train d'organiser l'anniversaire de l'un des nôtres la semaine prochaine, un frère qui compte beaucoup pour nous tous. Mais la surprise doit être faite après qu'il soit sorti du travail, et comme j'habite loin, je dois renoncer une fois de plus à participer, c'est triste... de plus ils sont chrétiens, ils apprennent beaucoup ensemble, à se connaître, à développer leurs dons, ils s'exhortent, prient ensemble et moi je ne peux pas prendre part à cette bénédiction juste parce que j'habite trop loin. Je me sens moins libre, c'est la distance qui détermine mes choix d'activité et leur durée...

Et bien sûr je souhaiterais partir pour la proximité avec mon boulot! Si je calcule pour le moment je passe plus de 3 heures par jour dans les transports Trève

Citation :
Pour ce qui est d'amené un homme chez toi en vue d'un mariage, je te dirais simplement, que comme pour le fait d'avoir une relation sexuelle avant le mariage, c'est une décision qui se prend AVANT d'être confronté à la situation, car si tu ne la prends que sur le coup, tu as 99% de chance de succomber à la tentation.

Oui c'est ce que je me suis dit après m'être lue, le fait de refuser de faire entrer un homme chez moi me paraît plus que sage. Sauf si on est plusieurs personnes, là il n'y aurait aucun problème. J'aimerais pouvoir connaître la joie d'inviter des amis dans ma demeure.

Citation :
Je pense qu'il est bénéfique, à tout homme et femme, de vivre en solitaire au moins une certaine période de sa vie. Car, humainement parlant, cela t'apprends tout un tas de choses qui peut être sont réalisées chez toi sans que tu ne t'en rendes compte (gestion de la maison, ménage, courses, comptabilité, plus les petites occupations de derrière minute).


Je ne suis pas inquiète du tout pour le fait de tenir une maison. Tout ce qui est de l'ordre des tâches ménagères, cuisine, lessive, organisation personnelle, finances, je l'ai appris à la fois chez mes parents, et à la fois par moi-même en gérant mes propres factures et mon compte en banque. Quand je disais que j'avais l'impression de ne pas prendre assez d'assurance en restant chez Père et Mère c'est par rapport au regard que j'ai sur moi, ma chambre de jeune fille par rapport à mon âge, ma situation professionnelle, etc., qui me fait un peu étouffer. Mais je sais que je suis capable de me gérer.
Je pense que pour moi, ce qui serait bénéfique, ce serait plutôt le fait d'apprendre à vivre SEULE, tout simplement. Pas de famille autour, juste seule avec soi. ça me paraît rude, mais si ça peut m'aider à me construire personnellement, alors je suis prête à dire "oui". Je redoute l'ennui à certains moments mais je pense bien que je ne suis pas la seule à vivre ça.

Si c'était possible j'aurais bien aimé vivre avec ma famille tout près de Paris ou alors attendre de me marier. Mais si je me marie dans x temps, alors il faut mieux que je prenne mon indépendance avant.

J'ai encore écrit un pavé, désolée!

_________________
"La Parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité" (Jean 1.14)


Dernière édition par Kaori91 le Jeu 2 Juin 2011 - 20:05, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://jeunesse-chretienne.exprimetoi.net/
Kaori91
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 1278
Age : 31
Ma localisation : Ile de France
Mon emploi/loisirs : écriture, lecture, dessin, chant
Mon humeur : La joie de l'Eternel est ma force !
Date d'inscription : 01/08/2007

MessageSujet: Re: Vivre seule ou attendre le mariage ?   Jeu 2 Juin 2011 - 19:56

C'est super bien parce que plus j'avance dans la réflexion, et plus j'ai la paix de Dieu par rapport à tout ça. Je sais que Ses desseins sont tout tracés, rien n'est établi au hasard. Il est formidable. Je sais que je verrai Sa main sur ma vie. Et quand je regarderai le chemin parcouru, je comprendrai. C'est ce qui arrive lorsqu'on s'attend à Lui !

_________________
"La Parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité" (Jean 1.14)
Revenir en haut Aller en bas
http://jeunesse-chretienne.exprimetoi.net/
Tenrou
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 988
Age : 31
Ma localisation : Midi-Pyrénées
Mon humeur : Attentif
Date d'inscription : 20/03/2010

MessageSujet: Re: Vivre seule ou attendre le mariage ?   Ven 3 Juin 2011 - 10:19

Je n'en fait pas un conseil universel, mais je sais que c'est essentiel pour certaines personnes. Certaines personnes (homme et femme confondue) dans le mariage font le prolongement du lien paternel de sexe opposé (par exemple, un homme dans sa femme va faire le prolongement de sa mère: c'est à dire cuisine, ménage, etc... Avec "l'extra" de la relation sexuelle.), et quand tu regardes tous les jeunes foyers chrétiens qui sont bancales de nos jours et que tu t'y intéresses de plus près, tu te rends vite compte qu'il y a un manque crucial de communication, et que l'un ou l'autre fait sa petite vie pépère pendant que sa / son conjoint(e) sert de tapisserie et fait les tâches ingrates.

Vivre seul n'est pas un atout pour tout le monde (certains font d'énormes bêtises qu'ils regrettent toute leur vie par la suite), mais il aide la personne à se retrouver en face d'elle même, de faire face à ses responsabilités d'adultes mais aussi à s'apprivoiser. Car c'est bien lorsqu'on se retrouve seul que l'on se retrouve face à face avec nous même. Et pour certaines personne ce face à face est pire que tout (les gens qui mènent une vie hyper-active, sont souvent dans ce cas de figure).

Pour mon cas personnel, cela m'a été bénéfique. Après je ne peux pas t'approuver que ça le sera pour tous. Le premier mois où j'ai vécu seul je peux te dire que j'ai été limite en déprime, j'avais le sentiment de rentrer dans une maison "morte" le soir après les cours (car chez mes parents, étant donné qu'ils gardent des enfants, il y a toujours de l'activité, des cris, des disputes, des rires etc...), passé d'une maison vivante où tout bouge sans cesse à une maison où tu es le seul à donner de la vie, ben sur le coup ça ne fait pas du bien, mais après on fait son petit train train, et on apprend à vivre avec soi même, pour te dire, après les études, cela a été presque difficile de revenir vivre chez mes parents, car tu reviens au point de départ. (Je t'avouerai que j'y suis toujours pour me permettre de mettre de l'argent de côté)

En ce qui concerne la femme, j'en connais beaucoup qui vivent seule, et qui sont très attaché à Dieu. Donc comme tu dis, il peut y avoir un risque vis à vis de sa sécurité, mais bon si on suit cette logique et qu'on extrapole, on ne sort plus de chez soi: risque de mourir, de se faire agresser... Il ne faut pas oublier que Dieu veille sur toi...

Kaori91 a écrit:

Oui c'est ce que je me suis dit après m'être lue, le fait de refuser de faire entrer un homme chez moi me paraît plus que sage. Sauf si on est plusieurs personnes, là il n'y aurait aucun problème. J'aimerais pouvoir connaître la joie d'inviter des amis dans ma demeure.

Amener un homme chez soi n'est pas insensé, il faut juste que tu te décides avant qu'il vienne et qu'il soit au courant. Après garde toi, c'est sûr, de venir avec un homme qui ne partage pas les mêmes convictions et qui pourrait tenter quelque chose. (Je te le dis car c'est déjà arrivé à une connaissance de vouloir faire confiance trop vite et de vivre le drame.)

Après comme tu le dis toi même, remet cette décision entre les mains de Dieu et attend son signal... Lui seul connait le moment opportun.
Revenir en haut Aller en bas
Rescued
SuperAnge
SuperAnge
avatar

Masculin Nombre de messages : 529
Age : 29
Ma localisation : Est
Mon emploi/loisirs : Prof
Mon humeur : Vigilant
Date d'inscription : 12/02/2010

MessageSujet: Re: Vivre seule ou attendre le mariage ?   Sam 4 Juin 2011 - 16:43

Coucou (je suis de retour de voyage),

pour moi la Bible ne précise pas s'il faut ou si on a le droit vivre seul ou non avant le mariage. Mon épouse avait beaucoup vécu seule avant qu'on se marie, et moi pas du tout : ni l'un ni l'autre n'avons trouvé au demeurant problématique l'un ou l'autre des deux vécus. A l'époque on m'a beaucoup sorti des choses du style : "mais si on n'a jamais vécu seul on ne se connaît pas vraiment soi-même"...

...et pour la tentation lorsqu'on a un appartement : avec Jésus, rien n'est insurmontable !

En tous cas, c'est vrai que 3 heures de trajet pour le boulot, c'est long comme tout !

Je vais prier pour que tu prennes la bonne décision quand il te sera donné l'occasion de faire ton choix.

Sois bénie !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vivre seule ou attendre le mariage ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vivre seule ou attendre le mariage ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vivre seule à deux
» vivre seul à deux
» Vivre avec peu d'argent
» Demande aide lecture acte mariage 1742 Cormeilles Eure
» streety seule..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Jeunesse Chrétienne :: DISCUSSIONS DIVERSES :: La solitude du chrétien-
Sauter vers: