Voilà un espace convivial où les désireux de partager autour de la Parole de Dieu pourront se donner rendez-vous, faire connaitre leurs témoignages ou lire ceux des autres.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
anipassion.com
Partagez | 
 

 PRIEZ-VOUS POUR LA CONVERSION DE VOTRE FAMILLE ET DE VOS AMIS (ES) ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gilles
Ange éloquent
Ange éloquent
avatar

Masculin Nombre de messages : 88
Age : 61
Ma localisation : Québec - Canada
Mon emploi/loisirs : Jeune retraité - Loisirs: Dieu en premier - Internet - Dialogue - J'aime beaucoup la nature et les promenades.
Date d'inscription : 30/04/2012

MessageSujet: PRIEZ-VOUS POUR LA CONVERSION DE VOTRE FAMILLE ET DE VOS AMIS (ES) ?   Jeu 17 Mai 2012 - 17:39



Prier pour le salut des autres


par Carlo Brugnoli


Y a-t-il un rapport entre la prière pour quelqu’un et son salut? L’apôtre Paul nous donne la réponse: "Je demande, en tout premier lieu, que l’on prie… Qu’on intercède pour tous les hommes… Une telle prière est bonne et utile au salut (des autres). Elle plaît à Dieu notre Sauveur. Car il veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à une parfaite connaissance de la vérité."

Selon son habitude, l’apôtre pratique ce qu’il enseigne: "Chers amis, je souhaite de tout mon cœur que mes frères Israélites parviennent au salut et je le demande instamment à Dieu."

Le Nouveau Testament répond donc indéniablement oui à cette question. Les premiers chrétiens recevaient cet enseignement dès leur conversion. Sa mise en pratique était comme le charbon dans la locomotive de la propagation de l’Évangile!

Le monde contemporain a donné naissance à une mentalité tellement individualiste, que nous avons du mal à concevoir les lois concernant l’impact que notre obéissance, ou notre péché, peut avoir sur une tierce personne, un groupe, ou toute une société. Il est simple de comprendre ces influences quand nos journaux titrent: "Une fillette de deux ans est fauchée par un automobiliste ivre ayant perdu la maîtrise de son véhicule…" Il est vrai que chaque individu rendra compte de sa propre vie et de son acceptation ou non de la grâce. Mais Dieu juge aussi les villes et les nations, car le péché aussi bien que la sainteté, sans pour autant s’imposer aux autres, sont "contagieux".

–Par la bénédiction des hommes droits, la ville s’élève; mais par la bouche des méchants, elle est renversée.

–Pratiquer la justice fait la grandeur d’une nation, l’injustice est la honte d’un peuple.

L’exemple négatif le plus difficile à admettre c’est les conséquences sur toute l’humanité de l’entrée du péché dans le monde par nos premiers parents, Adam et Eve.

–De même que la désobéissance d’un seul a rendu beaucoup d’hommes pécheurs, de même l’obéissance d’un seul rendra beaucoup d’hommes justes devant Dieu.

Qu’en est-il de l’influence positive? Dieu aurait-il des lois spirituelles à sens unique? Bien sûr que non! Nous venons de le lire. On mentionne toujours le péché qui est puni jusqu’à trois ou quatre générations, mais on oublie la bénédiction qui subsiste jusqu’à mille générations!

Quand un homme commence à aimer et craindre Dieu, la chaîne de malédiction est brisée; elle fait place à une bénédiction qui peut durer des milliers d’années! Dieu n’est-il pas merveilleux? Dans son impartialité, il s’est réservé le droit d’être généreux quand ses enfants le prient! Sa grâce n’est pas réservée à ceux qui la méritent, mais à ceux qui la demandent: "Pardonne, je te prie, la faute de ce peuple selon la grandeur de ta bonté… Et l’Éternel dit: je pardonne comme tu l’as dit."

–Aujourd’hui, il choisit de tenir compte de l’intercession de son peuple pour éclairer ceux qui marchent dans les ténèbres.

Nous allons étudier dans cet article six principes bibliques qui pourront enrichir et inspirer notre vie cachée d’intercession pour les inconvertis.

1. Rien n’est impossible à Dieu

Un évangéliste demanda un jour à son auditoire:

–Comment fait-on pour avaler un éléphant? Tout le monde savait la chose impossible… jusqu’au moment de la réponse: "Il suffit de le couper en petits morceaux!"

Vous priez, depuis des années peut-être, pour la conversion d’un membre de votre famille ou d’un ami; mais vous avez vraiment l’impression de devoir "soulever un éléphant".

En fait, ne pensez-vous pas secrètement que: "De toute façon, il (ou elle) ne se convertira jamais?!" Si c’est le cas, recommencez aujourd’hui avec la "bouchée de foi" que vous pouvez croire en vérité, et l’éléphant commencera à diminuer…

Prenons l’exemple d’un cas particulièrement ardu, et laissons Jésus nous en parler:

–C’est qu’il est difficile à ceux qui ont de la fortune d’entrer dans le royaume de Dieu. Oui, il est plus facile pour un chameau de passer par le trou d’une aiguille, que pour un riche d’entrer dans le royaume de Dieu. Ceux qui l’entendaient s’écrièrent:

–Mais alors qui peut être sauvé?

Jésus leur répondit: "Ce que les hommes jugent impossible, Dieu peut l’accomplir".

2. Renversez les raisonnements

–Nos armes spirituelles ne sont pas simplement humaines. Elles tiennent leur puissance de Dieu. Il les rend capables de détruire les bastions dans lesquels les hommes se barricadent contre lui. Oui, nous renversons les raisonnements et les arguments sophistiqués qui se dressent prétentieusement en rempart contre la véritable connaissance de Dieu. Faisant prisonnière toute pensée rebelle, nous l’amenons à obéir à Christ et à reconnaître son autorité.

L’Esprit de Dieu sonde tout, il connaît tout. Il sait quels sont les raisonnements qui se sont installés dans la personne inconvertie, la maintenant loin de Christ.

Le ferment de ces raisonnements peut être l’orgueil, la religiosité, l’incrédulité, l’endurcissement, l’incompréhension, la méfiance, l’individualisme… Mais aussi des choses plus nobles en apparence, comme la réputation, telle ou telle éducation, culture ou philosophie… Pour ma part, c’est la timidité qui interdisait à l’adolescent de quatorze ans que j’étais, d’assister aux réunions chrétiennes dont on me parlait.

Heureusement, plusieurs priaient déjà pour moi, et peu de temps après, je découvrais à mon tour une vie abondante en Christ.

Même pour une personne qui nous est très proche, nous ne savons pas naturellement ce qu’il convient de demander dans nos prières. Si nous ne laissons pas le souffle de Dieu inspirer nos paroles, nous tomberons rapidement dans de vaines redites que Jésus identifie aux pratiques païennes. C’est précisément pour cette raison que le Saint-Esprit veut être notre "professeur". Il va accomplir avec nous et par nous, en vue de la conversion de notre prochain, un travail ordonné et progressif de libération spirituelle.

Comment procéder?

–Exprimez au Seigneur votre disponibilité en vue d’une intercession pour telle ou telle personne.

–Faites silence, et attendez avec foi une première pensée pour la personne en question; nous l’appellerons Bertrand pour l’exemple.

–Priez, plaidez, intercédez devant Dieu, selon cette pensée, jusqu’à ce qu’elle soit pleinement
exposée.

–Si l’Esprit vous révèle un raisonnement "rebelle" chez cette personne, vous pourriez vous exprimer ainsi: "Je m’oppose par la foi, et au nom de Jésus qui a reçu tout pouvoir dans le ciel et sur la terre, à ce raisonnement d’incrédulité qui empêche Bertrand de voir son véritable état devant Dieu…"

–Votre prière pourra avoir de nombreux prolongements, car Dieu vous conduira alors à "arroser" tous les aspects de la vie de Bertrand pour que l’incrédulité en soit déracinée, et que la foi y soit semée: ses lectures, sa situation professionnelle, ses amitiés et rencontres, ses rêves, ses souvenirs, ses préoccupations, ses échecs et réussites, ses frustrations, ses buts, et bien d’autres facettes encore.

3. Usez de votre droit légal.

Votre attitude sera totalement différente, selon que vous alliez à la banque pour retirer votre argent ou pour y briguer une place de secrétaire. Dans le premier cas, sûr de votre droit, vous revendiquerez poliment mais fermement ce qui vous appartient. Dans le second cas, c’est une faveur que vous demanderez. Vous vous présenterez donc sous votre meilleur jour et ferez valoir vos atouts, surtout si vous êtes au chômage depuis six mois, et que vingt autres personnes vous ont précédé et briguent le même poste!

Le passage du royaume des ténèbres au royaume de Dieu sera hautement favorisé pour celui qui bénéficiera de la prière d’un juste, d’autant plus, si ce juste intercède non comme un mendiant mais conscient de ses droits.

Jésus est doublement digne de recevoir l’adoration éternelle de la personne inconvertie pour laquelle vous priez. C’est lui qui l’a créée et c’est lui qui l’a rachetée. Pour elle, chaque jour qui passe, et qui devrait servir à la gloire de Dieu, est un jour que Satan dérobe par le moyen de la rébellion et du péché.

–Tu es digne, notre Seigneur et notre Dieu, de recevoir la gloire et l’honneur et la puissance; car tu as créé toutes choses, et c’est par ta volonté que l’existence et la vie leur ont été accordées.

Quand un être humain prie pour le salut d’un autre être humain, le diable et ses mensonges reculent et les anges se mettent à l’œuvre!

4. Une prière fervente

Une des grandes leçons que Dieu souligna pour moi est une de ses promesses millénaires: "La prière fervente de l’homme juste a une grande efficacité". (voir témoignage ci-après)

Jésus a prié parfois avec de grands cris et avec larmes. Si un enfant est en danger de mort, je ne peux pas en parler à ses parents "en passant" ou du bout des lèvres. Le sérieux de la situation m’oblige à la plus grande attention; de même, lorsque je m’entretiens du salut éternel de quelqu’un, et de sa relation avec son créateur et son sauveur, la ferveur n’est que normale.

5.Une prière audacieuse

Alors qu’une grand-mère habitait en face d’un lycée de jeunes gens, Dieu lui mit à cœur de prier pour le salut d’un étudiant. Elle le fit avec persévérance, non sans ajouter: "Seigneur, je te prie que, par ce jeune homme, des milliers d’autres soient sauvés…"

Quelque temps plus tard, George Verwer se convertissait, il avait alors dix-huit ans, et devint le fondateur d’Opération Mobilisation.

Le plus grand et le plus beau cadeau que vous puissiez faire à une personne non-chrétienne, est d’intercéder audacieusement pour son salut.

6.Une prière suivie d’obéissance

Mentionnons pour terminer le fait que le Saint-Esprit conduira presque toujours l’intercesseur dans des démarches pratiques. L’amour que Dieu déverse dans nos cœurs n’est jamais stérile; il engendre, dans la prière, une abondance d’idées créatives.Retenons ce principe: la prière sans obéissance est stérile, mais la prière obéissante est source de salut et de vie. L’apôtre Jacques souligne magnifiquement cette vérité et la résume ainsi:

Comme le corps sans âme est mort, de même la foi sans les œuvres est morte.

Prière et évangélisation sont les deux rames de votre ministère personnel. Celui qui ne fait que prier finira par tourner en rond dans sa barque, de même pour celui qui évangélise sans prier (plus rare). Mieux encore, si votre groupe de jeunes, ou de prière, se met à ramer de concert, votre avance pourrait ressembler à une compétition d’aviron!

Extrait avec autorisation du livre deCarlo et Michèle BRUGNOLI "Progresser avec Dieu"

Gilles. Ville de Québec - Canada
Revenir en haut Aller en bas
 
PRIEZ-VOUS POUR LA CONVERSION DE VOTRE FAMILLE ET DE VOS AMIS (ES) ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment faites-vous pour rester - ou devenir - ZEN?
» Êtes-vous pour ou contre la peine de mort ?
» Vous en avez marre de remettre la tétine à votre bébé...
» Test : Etes-vous heureux(se) ?
» Qu'avez-vous mangé aux réveillons ? (pour ceux qui les ont fêté bien sûr...)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Jeunesse Chrétienne :: ENTRAIDE :: Sujets de prière-
Sauter vers: