Voilà un espace convivial où les désireux de partager autour de la Parole de Dieu pourront se donner rendez-vous, faire connaitre leurs témoignages ou lire ceux des autres.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les appelés et les élus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Les appelés et les élus   Ven 25 Nov 2016 - 20:00

Salut à tous !
J'ai beau essayer de ne pas y faire attention, je n'arrive pas à ignorer ces versets qui parlent d'élection.
"Personne ne peut venir à moi, si cela ne lui est donné par le Père" (Jean 6.65)

Ce verset n'est pas le seul, je sais que dans les épîtres aussi Paul fait allusion à ceux qui sont élus. Mais qu'est-ce que ça veut dire ? Il me semblait que Jésus voulait être élevé de la terre pour attirer tous les hommes à lui, alors pourquoi est-ce que certains sont élus, et d'autres non ? Pourquoi est-ce que l'on dit que la grâce choisit certains hommes aléatoirement alors que l'on m'avait dit qu'elle était pour tout le monde ?

Ces versets, j'ai longtemps tenté de les ignorer, mais je ne peux pas ignorer des versets de la Parole, surtout que je dois pouvoir être capable de répondre à un non-chrétien ou un nouveau converti.
Si quelqu'un a une réponse que je sois capable de comprendre, je vous en serais reconnaissant. Merci beaucoup !
Soyez bénis !
Revenir en haut Aller en bas
Danielroland
Ange serviable
Ange serviable


Nombre de messages : 20
Age : 64
Ma localisation : Sarreguemines
Date d'inscription : 04/12/2016

MessageSujet: Re: Les appelés et les élus   Lun 5 Déc 2016 - 14:02

Rm 9:16-18 déclare: «Cela ne dépend donc pas de ce que l’homme veut, ni de ses efforts, mais uniquement de Dieu qui a pitié ... Ainsi, Dieu a pitié de qui il veut et il endurcit le cœur de qui il veut.» Le salut est donc bien entre les mains de Dieu. L’homme lui-même est façonné par Dieu comme l’argile entre les mains du potier: «Mais qui es-tu donc, toi, homme, pour contredire Dieu? Le vase d’argile demande-t-il à celui qui l’a fabriqué: ‹Pourquoi m’as-tu fait ainsi?› Le potier peut faire ce qu’il veut avec l’argile: à partir de la même pâte, il peut fabriquer un vase précieux et un vase ordinaire» (Rm 9:20-21). Nous n’avons donc aucun droit au salut. La libre décision de l’homme va de pair avec la libre élection de l’homme par Dieu. L’idée d’élection est solidement étayée avec les textes bibliques suivants:
Mt 22:14: «Car beaucoup sont appelés, mais peu sont choisis.»
Jn 6:64-65: «Car Jésus savait depuis le commencement qui étaient ceux qui ne croyaient pas et il savait qui devait le trahir. Il ajouta: ‹Voilà pourquoi je vous ai dit que personne ne peut venir à moi si Dieu ne lui en a pas donné la possibilité›.»
Ep 1:4-5: «Car Dieu, avant d’avoir fait le monde, nous avait déjà choisis pour être siens en Christ, afin que nous soyons saints et sans défauts devant lui. Dans son amour, Dieu avait décidé par avance qu’il ferait de nous ses fils par Jésus-Christ.»
Rm 8:29-30: «Car ceux que Dieu a choisis d’avance, il a aussi décidé d’avance de les rendre semblables à son Fils, afin que son Fils soit l’aîné d’un grand nombre de frères. Ceux pour qui Dieu a pris d’avance cette décision, il les a aussi appelés; ceux qu’il a appelés, il les a aussi rendus justes devant lui; ceux qu’il a rendus justes, il leur a aussi donné part à sa gloire.»
Ac 13:48: «Tous ceux qui étaient destinés à la vie éternelle devinrent croyants.»
Revenir en haut Aller en bas
Tenrou
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 1140
Age : 31
Ma localisation : Midi-Pyrénées
Mon humeur : Attentif
Date d'inscription : 20/03/2010

MessageSujet: Re: Les appelés et les élus   Lun 5 Déc 2016 - 14:25

Danielroland a écrit:
Le salut est donc bien entre les mains de Dieu.... Nous n’avons donc aucun droit au salut. La libre décision de l’homme va de pair avec la libre élection de l’homme par Dieu.

Cher Daniel,

Ton intervention démontre bien que nous sommes "élus" mais à mon avis, isoler que ces passages peut être très dangereux pour la foi de certains jeunes convertis. Aussi j'ai mis en citation les points de ton message, qui à mon humble avis, doivent être étayés.

Je suis d'accord que le salut a été entre les mains de Dieu dés que nous avons péché, et Il a mis Son plan en action pour pouvoir le rendre accessible (le sacrifice du Christ). A partir de ce moment, le salut est à la portée de tous (car tous ont péchés, et le désir de Dieu est qu'aucun ne périsse), du moins dans ces temps de la grâce que nous vivons encore.

Je crois qu'il est important de ne pas déformer le sens d'élus... Nous sommes "élus", "choisis", "sélectionné", "mis à part" par le sens que nous n'avions aucun pouvoir de le faire de nous même même si nous le désirions... Pour moi cela met en avant la grâce, car même avec la meilleure volonté au monde, nous pouvons faire des bonnes oeuvres mais notre nature n'en est pas moins corrompue... Nous n'avions rien pour être élus, et pourtant nous l'avons été...... en Jésus.

Or comment est on élu en Jésus...? Par le moyen de la foi. Cette foi démarque un point d'arrêt (pour l'ancienne vie), et un point de départ (pour la nouvelle création). Donc il s'agit bien d'un choix humain, et de ce choix doit découler une vie d'obéissance à Sa Volonté, sans quoi nous sommes pire que ceux qui n'ont pas cru.

Donc pour moi il ne faut pas interpréter ce passage de manière trop littérale, et il faut prendre conscience que notre Dieu a connaissance de toutes choses, donc certains passages sont rédigés de manière à démontrer Son omniscience dans le passé (notre naissance) et dans la connaissance de ce choix que nous ferions... Mais il ne faut en aucun cas dire ou même penser que "je ne serai jamais sauvé car je n'ai pas été élu", cela reviendrait à renier la puissance du sacrifice de Jésus, à déclarer qu'Il n'était pas assez puissant pour nous sauver, et donc au final à blasphémer contre le Saint-Esprit (en le déclarant menteur, disant que La Parole ment...). Bref ce serait rejeter la grâce et en plus dire "tu n'as pas voulu me l'accorder"... Alors que toute la Parole va dans le sens contraire...


Revenir en haut Aller en bas
Danielroland
Ange serviable
Ange serviable


Nombre de messages : 20
Age : 64
Ma localisation : Sarreguemines
Date d'inscription : 04/12/2016

MessageSujet: Re: Les appelés et les élus   Mar 6 Déc 2016 - 10:28

Bien sur, l’élection concerne le salut, jamais la perdition. Est ce que Dieu cherche à nous sauver ou à nous perdre? L’Ecriture ne laisse planer aucun doute sur les intentions de Dieu: «Je prendrai soin de les regrouper comme le fait un berger lorsque son troupeau est complètement éparpillé. J’irai chercher mes bêtes partout où elles ont été dispersées ...» (Ez 34:12). Jésus a clairement fait connaître la raison de sa venue ici-bas: «Le Fils de l’homme est venu sauver ceux qui étaient perdus» (Mt 18:11). En Jésus-Christ, Dieu est venu chercher les hommes et leur donner la vie éternelle. La volonté de Dieu est entièrement tournée vers le salut des hommes: «Dieu veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à connaître la vérité» (1 Tm 2:4), ce que 1 Th 5:9 exprime en d’autres termes: «En effet, Dieu ne nous a pas destinés à subir sa colère, mais à posséder le salut par notre Seigneur Jésus-Christ.
Revenir en haut Aller en bas
Danielroland
Ange serviable
Ange serviable


Nombre de messages : 20
Age : 64
Ma localisation : Sarreguemines
Date d'inscription : 04/12/2016

MessageSujet: Re: Les appelés et les élus   Mar 6 Déc 2016 - 10:30

L’Ecriture présente un lien étroit entre l’élection et le salut, mais jamais entre l’élection et la perdition. Dieu ne destine donc personne à la perdition. Si Dieu a endurci le cœur du Pharaon, ce n’était pas avant sa naissance, mais seulement après que le monarque égyptien eut endurci lui-même son cœur et décidé délibérément de s’opposer à Dieu. En plusieurs endroits la Bible parle d’un «trop tard», mais nulle part elle n’envisage une prédestination à la perdition. En faisant décapiter Jean-Baptiste, Hérode avait en quelque sorte lui-même tué la voix de Dieu; c’est pourquoi Jésus eut la liberté de ne pas lui répondre (Lc 23:6). En conclusion: les deux affirmations qui font dépendre le salut de Dieu et de l’homme sont complémentaires: d’un côté, Dieu choisit les hommes pour leur salut, mais de l’autre, les hommes sont tenus pour responsables de la décision qu’ils prennent. Quand le fils prodigue eut pris la décision de retourner à la maison (Lc 15:18), son père vint à sa rencontre pour l’accueillir (Lc 15:20). Lorsque nous nous approprions le salut par une décision librement consentie, alors s’accomplit pour nous la promesse de Dieu: «Je t’aime depuis toujours» (Jé 31:3) et «je t’ai choisi dès avant la fondation du monde» (Ep 1:4). Bien avant que nous ne nous décidions pour lui, Dieu s’est décidé pour nous. Dieu attend et respecte notre libre décision, mais sans sa pitié préalable, nous n’aurions aucune raison d’être acceptés par lui (Rm 9:16). Quant au nombre de ceux pour lesquels il y a convergence entre l’élection divine (Ph 2:13) et la volonté libre de l’homme (Ph 2:12), seul le Seigneur le connaît.
Revenir en haut Aller en bas
Tenrou
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 1140
Age : 31
Ma localisation : Midi-Pyrénées
Mon humeur : Attentif
Date d'inscription : 20/03/2010

MessageSujet: Re: Les appelés et les élus   Mar 6 Déc 2016 - 11:30

Voilà qui complète bien les propos avancés! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les appelés et les élus   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les appelés et les élus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Appel à un front républicain contre Sarkozy...
» presse libre, l'appel de la colline
» Appel aux volontaires !
» APPEL AUX BENEVOLES MARINE
» APPEL AUX NOUVEAUX ADHERENTS (ES) !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Jeunesse Chrétienne :: DISCUSSIONS DIVERSES :: Questions sur la Bible-
Sauter vers: